Les astuces zéro déchet de nos aînés

De Nathalie
un homme âgé qui récolte les fruits et légumes de son jardin

Vers un mode de vie zéro déchet pour consommer moins, mieux, et de façon plus responsable. Adopté par de plus en plus de foyers, il fait l’objet d’un réel engouement mais donne lieu à certaines incompréhensions entre générations. Les Millenials, âgés entre 25 et 35 ans, sont soucieux de préserver leur environnement et sont prêts à tout pour lutter contre le réchauffement climatique. Les boomers quant à eux, qui sont âgés aujourd’hui de plus de 60 ans, adoptent des méthode différentes pour préserver le bien-être de la planète. Pourtant si le clivage existe, il n’est pas forcément au détriment des aînés.

Boomers vs Millenials : qui sont les plus sensibles au zéro déchet ?

En matière d’astuces zéro déchet, les seniors apparaissent comme de bons élèves et leur engagement écologique fait même partie de leur quotidien. Écolos avant l’heure, il ne faut pas oublier que beaucoup d’entre eux sont nés avant l’arrivée de la mondialisation, la surconsommation, les emballages plastiques, les produits jetables et les plats préparés. Ils possèdent déjà leurs techniques anti-gaspillage. Sensibles à leur consommation énergétique, ils savent adopter les bons réflexes qui relèvent plus pour eux d’un bon sens que d’une contrainte :

  •  fermer l’eau du robinet lors du brossage de dents
  •  couper le chauffage quand on ouvre une fenêtre
  • éteindre les lumières en quittant une pièce
  • débrancher les prises des appareils électriques lorsqu’ils sont chargés
  • éteindre les appareils en veille
  • privilégier l’achat d’appareils électroménager à faible consommation énergétique

Des pratiques ancrées depuis longtemps

Selon une étude Biocoop, question recyclage des déchets, les boomers s’impliqueraient davantage que les Millenials pour le tri de leurs poubelles (93 pour cent contre 71%).

Ils privilégient également les fruits et légumes de saison, les circuits cours, les produits en vrac, à la coupe que pré-emballés, luttent contre le gaspillage alimentaire en accommodant les restes. 38 % d’entre eux optent pour le compostage, contre 21 % chez les jeunes. Enfin, ils préfèrent réparer ou faire réparer leurs appareils électroménagers alors que les jeunes auraient tendance, eux, à plutôt jeter ou remplacer lesdits objets. Seuls 32 % d’entre eux ont le réflexe réparation contre 23 % des plus jeunes.

seniors autour d'une table qui prennent le thé

A l’inverse, par rapport à leurs aînés, les jeunes sont 3 fois plus nombreux à consommer des produits d’hygiène réutilisables et lavables (éponge, lingettes, mouchoirs, …). 30 % d’entre eux, privilégient une gourde au lieu de bouteilles jetables en plastique, contre 18 % chez les plus de 65 ans.

Enfin, si le marché des objets et vêtements d’occasion est resté très discret pendant de longues années, aujourd’hui les mentalités évoluent. Vivre mieux avec moins, en ne gardant que l’essentiel (vêtements, décoration…). Si les jeunes sont adeptes de ce mode de consommation plus écologique, plus éco responsables, les aînés apprécient également d’acheter des secondes mains pour des raisons environnementales et financières.

Vous faites partie de la génération « boomers » et souhaitez des informations et conseils utiles aux personnes âgées, cliquez ici.

Les astuces zéro déchet de nos aînés

De nos jours, de plus en plus de personnes ont tendance à réduire le gaspillage et pratiquent le zéro déchet. Ainsi, toutes les petites astuces de grand-mère, simples et pratiques ont bien des avantages. 

Parmi les produits miracles plus économiques, plus naturels, moins néfastes pour la santé et l’environnement, on peut citer le citron. Il se suffit à lui-seul pour faire briller la robinetterie, nettoyer un micro-ondes ou désodoriser un frigo. Autre ingrédient qui fait des merveilles, le marc de café. Il peut être aussi efficace pour nettoyer et déboucher les canalisations, sans produit chimique, que pour servir d’engrais naturel et de répulsif écologique contre les fournis, les escargots ou les limaces. Autre astuce pour réduire la production de déchets, c’est faire son propre compost. Avec des épluchures de légumes, fruits, coquilles d’œuf… Vous pouvez nourrir les plantes ou le potager et avoir un sol fertile « fait maison », riche en nutriments. Organiser son frigo pour moins dépenser, dire adieu aux contenants plastiques et utiliser à la place le verre, le bois, emporter son sac réutilisable en tissu ou mousseline légère pour ses courses et acheter sa nourriture en vrac, préférer l’eau du robinet aux bouteilles plastiques… Autant d’astuces qui tendent vers la démarche du zéro déchet. Alors, ne vous en privez pas, il en existe plein d’autres pour réduire ses déchets durablement. Le tout c’est de prendre le temps et d’adopter les bons gestes.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience de navigation. J'accepte En savoir plus