Comment réaliser des emballages cadeaux zéro déchet ?

De Nathalie
Furoshiki rouge

C’est devenu la grande mode depuis quelques années : le Furoshiki qui nous vient du Japon et qui signifie “baluchon pour le bain”. Au Japon, on transportait traditionnellement ses produits de toilette aux bains publics dans un petit foulard noué. Il est devenu ensuite un accessoire déco avec des tissus colorés et écologique, puisqu’il évite le transport par sac plastique. Le gouvernement japonais tente d’ailleurs d’en faire un accessoire tendance pour cette même raison ! 

Chaque année, c’est également 11 millions de tonnes de papiers qui sont consommés en France, dont 50 millions de rouleaux de papiers cadeaux, souvent non-recyclables… En plus, de te faire faire des économies, le furoshiki va te permettre de personnaliser tes emballages cadeaux sans polluer la planète.

COMMENT PLIER SON FUROSHIKI ?

Il existe différentes techniques de pliage très simples. Tu peux emballer aussi bien des livres que des bouteilles ou même des jouets. Voici comment faire : 

Emballage cadeau zéro déchet furoshiki

QUEL MATÉRIEL UTILISER POUR SON FUROSHIKI ?

Vos placards regorgent de tissus qui pourront servir d’emballage :

  • chute de tissu
  • vêtement que vous n’utilisez plus
  • foulard ou bandana
  • vieux drap ou taie d’oreiller
  • torchon, etc.

QUELLES TAILLES POUR QUEL USAGE ? 

Les furoshiki s’adaptent à tous types de situations et s’utilisent dans diverses situations : en sac à main, cabas, sac à dos, porte-livres, emballage de bouquets de fleurs ou plantes en pot, emballage cadeaux, etc.

  • 45 à 50 cm : taille idéale pour emballer les petits cadeaux
  • 68, 70 ou 75 cm : tailles les plus répandues pour vos emballages cadeaux
  • 90 à 105 cm : pratique pour porter les courses, les bouteilles à offrir, les effets personnels ou bien en sac à main
  • 110 à 130 cm : pour ranger les vêtements au placard
  • 75 à 230 cm : pour emballer les couettes, par exemple.

(Source : article Mieux vivre autrement)

Furoshiki bandana

Pour emballer une boîte, on utilise la même technique que celle d’un paquet cadeau classique. Sauf que vous n’aurez plus besoin de ciseau ou de scotch. Il suffit de rabattre le tissu puis de nouer les pointes. Quand on maîtrise la technique, il ne faut que quelques secondes pour le réaliser. Et avec de l’expérience, le résultat est plutôt sympa. Alors que la technique, créée au VIIIe siècle, revient en force chez les Japonais, on espère que celle-ci s’amplifiera en France. Alors vous êtes convaincus ?

POUR ALLER PLUS LOIN

Ci-dessous, quelques sites que je trouve intéressant sur la méthode de pliage.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience de navigation. J'accepte En savoir plus